Actualité

kuh-auf-alp-im-wallis.jpg

20.04.2021

Initiatives agricoles : danger pour l’économie alpestre

Bien que produisant des denrées de manière très naturelle, l’économie alpestre semble, à première vue, peu affectée par l'initiative « Pour une eau potable propre », ainsi que celle « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». En réalité, leurs dispositions, concernant les aliments pour le bétail et les pesticides, mettent en danger les exploitations de montagne et d'estivage, car elles entravent les coopérations entre les exploitations.

kartoffel-f.jpg

14.04.2021

2x NON aux initiatives phytos pour les producteurs de pommes de terre

Le 13 juin, la Suisse se prononcera sur les deux initiatives agricoles extrêmes : « Eau propre » et l'initiative « pour une Suisse sans pesticides de synthèse ». L'Union suisse des producteurs de pommes de terre (USPPT) milite depuis des décennies pour une production durable de pommes de terre en Suisse. Si les deux initiatives devaient être adoptées, la production de pommes de terre en Suisse serait fortement limitée. Nous disons donc clairement : 2x NON le 13 juin !

absenkpfad-psm.jpg

07.04.2021

Une législation efficace pour une agriculture plus durable

Diminuer les quantités et les risques liés aux produits phytosanitaires, et réduire les pertes d’éléments fertilisants : l’initiative parlementaire adoptée par les Chambres fédérales à la session de printemps constitue une réponse solide aux initiatives phytos extrêmes, sur lesquelles le peuple votera le 13 juin prochain. Plus efficace et plus cohérente que les deux projets populaires, elle peut aussi être mise en œuvre plus rapidement.

unbenannt.jpg

04.04.2021

Le Matin Dimanche; Renoncer aux pesticides aurait des effets pervers

Selon deux études, l’initiative pour une eau propre ferait augmenter les importations, avec un impact négatif pour l’environnement. Foutaise, rétorquent les initiants.

weltwassertag.jpg

22.03.2021

La tromperie de l’initiative sur l’eau potable

Le 13 juin, le peuple se prononcera sur l’initiative « Pour une eau potable propre ». Malgré son nom, cette initiative n’a rien à voir avec l’eau potable. Bien au contraire ! Elle vise à lier l’octroi des paiements directs à deux nouvelles conditions que de nombreuses exploitations ne pourront pas remplir : pas de produits phytosanitaires d’aucune sorte et que des fourrages cultivés sur l’exploitation. Elle met ainsi en péril un système qui récompense avant tout les producteurs écologiques. Par ailleurs, trois études scientifiques montrent aussi que cette initiative aggrave le bilan environnemental de l’alimentation en Suisse.

2x-non-pour-la-broye-vully.jpg

17.03.2021

Lancement d’un comité 2x NON pour la Broye-Vully

Le 13 juin prochain, le peuple et les cantons sont appelés à se prononcer sur deux initiatives visant à modifier en profondeur les pratiques agricoles, mais pas uniquement celles-ci, car leurs conséquences seraient bien plus larges. Région parmi les plus productrices du pays, et site de nombreuses entreprises actives dans le secteur agroalimentaire, la Broye-Vully serait fortement impactée. Pour cette raison, un « Comité Région Broye-Vully 2x NON » formé d’agriculteurs, ainsi que de représentants du reste de l’économie, a été mis sur pied. Il a officialisé son lancement ce matin et a présenté plusieurs mesures régionales de campagne.

statistik_d.woche_10_f.png

16.03.2021

Ventes de produits phytosanitaires

La statistique Agristat des ventes de produits phytosanitaires montre que les fongicides (contre les maladies provoquées par les champignons) et bactéricides sont la composante principale du tonnage total. Cela reflète la part importante des vignes, fruits, baies et légumes dans l’agriculture suisse.

Conférence de presse comité contre les initiatives phytos extrêmes

Pourquoi vous devriez voter non 2x le 13 juin

Communiqué de presse du comité national contre les initiatives phytos extrêmes du 9 mars 2021

09.03.2021

Pour ne pas compromettre les bons développements

Deux projets extrêmes visant l’agriculture, à savoir les initiatives « eau potable » et « antipesticides » passeront en votation le 13 juin prochain. Lors d’une conférence de presse à Berne aujourd’hui, les membres du comité national pour le « non » ont mis en évidence les conséquences négatives en cas d’acceptation : recul de la production indigène, davantage d’importations, renchérissement de l’alimentation, davantage de gaspillage alimentaire, disparition d’emplois et de la création de valeur. Et tout cela sans aucune plus-value pour l’environnement ou l’eau. En outre, les intervenants et intervenantes ont rappelé les développements positifs et les mesures déjà prises pour assurer de nouvelles améliorations.

Conférence de presse

L’eau du robinet est d’excellente qualité dans le Jura - RFJ votre radio régionale

02.03.2021

L’eau du robinet est d’excellente qualité dans le Jura - RFJ votre radio régionale

Les eaux souterraines jurassiennes ont été analysées l’an dernier. Les résultats publiés aujourd'hui sont réjouissants et la consommation de l’eau du robinet est à privilégier selon les autorités cantonales Les eaux minérales, suisses ou importées, ne sont pas de meilleure qualité ...

www.rfj.ch

La restriction des importations met en danger les accords internationaux

28.08.2020

La restriction des importations met en danger les accords internationaux

L’initiative «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse» pourrait s’avérer dangereuse pour les accords commerciaux internationaux. Elle représente de ce fait un danger pour l’ensemble de l’économie helvétique.