Répercussions pour les consommateurs et la Suisse en général de l’initiative sur l’eau

La disponibilité des denrées alimentaires suisses diminue

Si l’agriculture renonce complètement à l’utilisation de pesticides, même à ceux d’origine naturelle, comme l’exige l’initiative, le volume de production va diminuer jusqu’à 30%. Le recul concerne tant l’agriculture biologique que l’agriculture raisonnée. Il n’est pas possible d’exclure des pertes de récoltes plus importantes, voire totales. Certaines cultures, telles que la pomme de terre, le colza ou la betterave sucrière, n’existeraient sans doute plus en Suisse.